Your browser (Internet Explorer 7 or lower) is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this and other websites. Learn how to update your browser.

X

War Room

 

Le terme anglais War Room se traduit en français par cellule de crise, largement usité. Alors, pourquoi utiliser le mot anglais ? Il est tout simplement plus approprié puisqu’il intègre la notion de lieu géographique que la locution française n’exprime pas. Il a aussi l’avantage d’exprimer mieux l’atmosphère exceptionnelle qui y règne, enfin il exprime une combativité nécessaire pour faire face à la crise. La crise perturbe les règles de fonctionnement normal de l’activité d’une organisation, en interne, mais aussi dans ses relations avec l’externe. La crise chamboule l’organisation et les Hommes.

Dans un souci d’efficacité, les gestionnaires de la crise doivent pouvoir se retrouver dans une même salle : objectif de meilleure coordination, de réactivité et de rapidité dans la prise de décision, de respect des procédures, de partage d’informations, de cohérence.

La War Room est le centre névralgique de la gestion de crise. Il faut pouvoir s’y réunir rapidement, facilement et pouvoir y travailler. Ne doivent accéder à la War Room que les gestionnaires de la crise, les responsables identifiés en amont comme ayant un rôle-clé pour l’organisation dans la crise.

La logistique de la War Room doit permettre à l’organisation de piloter la gestion et la communication de crise et donc de pouvoir y travailler. Cela nécessite un équipement approprié : pouvoir accéder aux réseaux (téléphoniques, informatiques, médiatiques), disposer des supports nécessaires à la gestion (kit de crise, coordonnées des personnes clés) et de pouvoir y rester longtemps !

La War Room ne s’improvise pas, elle se prépare. L’idéal, afin d’éviter de dédier une salle spécifiquement à cette activité, est d’aménager une salle de réunion pour la transformer en War Room. Il convient alors de prévoir un équipement spécifique et sécurisé, regroupant l’ensemble du matériel de communication (téléphone, téléviseurs, ordinateurs, fax, accès internet…), base de données, documents de procédures… permettant rapidement de faire d’une salle de réunion en véritable War Room.