Your browser (Internet Explorer 7 or lower) is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this and other websites. Learn how to update your browser.

X

Prévenir la crise

 

Prévenir les situations de crise, c’est avant tout connaître les risques induits par ses activités, surveiller les sujets sensibles et vérifier que ses procédures de gestion de crise sont efficaces.

Nous pourrons donc, selon vos besoins, établir le « profil détaillé » des risques qu’encourt votre entreprise, suivre l’évolution des dossiers sensibles, ou revoir vos procédures de gestion de crise.

Audit de risques

Nous ne le répéterons jamais assez, connaître les risques liés à ses activités est une étape essentielle de la prévention de crise. Une connaissance qui se doit d’être globale et commune à l’ensemble des responsables de l’entreprise.
Or sur le terrain, le partage d’informations est loin d’être systématique ! Les responsables des différents services connaissent généralement les risques de leur secteur, mais cette connaissance est rarement partagée avec les autres responsables, la direction générale y compris.

Pour que l’entreprise ait une connaissance globale, complète, précise et objective des risques qu’elle encourt, l’audit doit être effectué par un observateur extérieur compétent.
C’est le service que nous vous proposons, de la rencontre des responsables à la rédaction d’un rapport d’audit assorti de recommandations.

Dossiers sensibles

L’expérience montre que les crises sont très souvent prévisibles. L’opinion publique est particulièrement alertée vis à vis de certains risques, qu’il convient de suivre de près.

Ces dossiers ou situations sensibles, une fois identifiés, justifient la mise en place de mesures de prévention. Une excellente approche en la matière est de créer des cellules, appelées « cellules de gestion du risque » ou « cellules de veille ».
Nous vous aiderons à mettre en œuvre les méthodes nécessaires au bon fonctionnement de vos cellules : analyse de situation, scénarios, stratégie de communication, documents de défense, stratégie d’alliés,… Des méthodes proches de celles utilisées en situation de crise déclarée.

Anticiper et ne pas agir dans l’urgence, c’est l’assurance :

  • de gagner un temps extraordinairement précieux si jamais une crise survient,
  • d’avoir un plan d’action et de communication soigneusement validé quand la crise éclate.

Procédures

En période de crise, les évènements se précipitent. Le stress subi par les membres de la cellule de crise est important. C’est pourtant dans cet environnement sous pression qu’ils doivent prendre rapidement des décisions majeures, coordonner les actions à mener et répondre à une avalanche de questions posées par tous les acteurs concernés par la crise : médias, autorités, consommateurs, riverains, familles de victimes, …

Voilà pourquoi il est indispensable que les membres de la cellule puissent s’appuyer sur des procédures efficaces, simples et parfaitement applicables.

On distingue notamment :

  • les procédures d’alerte : Comment, par qui et à qui sera transmise la première information ? Qui va en évaluer la gravité et sur quels critères ? Faut-il convoquer une cellule de crise ? …
  • les procédures de gestion de crise : Qui composera la cellule de crise ? Quelle sera la fonction de chacun ? Où travaillera-t-on et avec quels moyens de communication ? …
  • les procédures de rappel de lot ou de produit et d’information du public (accident, incendie, contamination produit, …) : Quelles seront les actions de protection et de prévention à mener en urgence ? Comment répondre aux milliers d’appels de consommateurs ou riverains ?
  • les procédures de gestion des victimes (accident grave avec victimes) : Comment informer les familles, répondre à leurs appels téléphoniques ? …

Quelle que soit la nature de vos procédures, nous les analyserons avec vous afin d’en vérifier la faisabilité et d’en améliorer la performance.