Your browser (Internet Explorer 7 or lower) is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this and other websites. Learn how to update your browser.

X

Connaître les risques

 

De nombreux exemples pourraient démontrer qu’une crise peut être évitée si elle est gérée dès ses prémices.

Nous n’en citerons pas car le propre d’une crise “évitée” c’est de rester confidentielle !

Et dans une société où le degré d’acceptation du risque est de plus en plus faible, les portes d’entrée vers des crises sont de plus en plus nombreuses. Cependant, s’ils sont de plus en plus présents, les risques ne n’en sont pas moins maîtrisables.

L’entreprise doit donc franchir la “barrière psychologique” de l’acceptation d’une crise possible et intégrer la gestion du risque à son mode de management.

Première étape de la prévention :

Connaître ses zones de fragilité consiste à identifier les risques liés à son activité mais aussi rechercher ses antécédents industriels et médiatiques. Ces actions peuvent être réalisées en partie en interne grâce à la mise en place d’une cellule de veille. En complément, des agences spécialisées pourront effectuer pour vous une veille médiatique, des analyse de dossiers et audit de risques … Ce que nous vous proposons dans nos services.

Seconde étape de la prévention :

Le(s) risque(s) identifié(s), il faut alors définir et mettre en place les méthodes et outils de prévention adaptés. Il s’agit notamment d’élaborer des procédures simples (alerte, gestion de crise, gestion de victimes …), d’identifier les acteurs et les fonctions de la cellule de crise, de désigner et former les porte-parole à la gestion des médias et de participer à des exercices de simulation de crise.